Bienvenue sur mon blog Choc des smartphones flexibles !

Est-ce que vous rêvez d’avoir un téléphone intelligent mobile intègre un écran complètement pliable

Dans un musée, l’IBM Simon. Sans le savoir à l’époque, la société IBM avait inventé le premier smartphone de l’intrigue. Un appareil doté de software et d’un écran tactile qui le rendait complètement futuriste. C’était bien avant l’iPhone. Bien avant internet sur les réseaux mobiles et l’innovation meilleur qui tient dans la poche. Avant, c’était il y a 20 ans. Cette année-là, le premier smartphone de l’intrigue faisait son apparition. Son nom ? Le Simon Phone. Avec des applications intégrées et un écran tactile, ce smartphone futuriste à l’époque est aujourd’hui une relique qui a pris place dans un musée, celui des Sciences de Londres. Et si son nom vous intrigue, l’explication est toute simple. Vous connaissez le jeu ‘ Jacques a dit ‘ ? La version anglophone s’appelle. ‘ Simon says ‘. L’idée était donc de proposer un téléphone intelligent qui fait tout ce que vous voulez, de manière courant et aisé, à l’image de ce jeu enfantin. Ce smartphone était intègre un stylet pour appuyer sur son écran tactile, un gadget complètement futuriste en 1994, qui en faisait même un dispositif en avance sur son temps. Par ailleurs, outre les appels, ce téléphone intelligent avait d’autres fonctions : calendrier, dessin, prise de notes, mais aussi un organiseur à la hauteur du calendrier et des client potentiel. Mais cet appareil commercialisé à partir d’août 1994 avait aussi quelques défauts. Il faisait 23 centimètres de long pour 500 g à la pesée, et on aperçoit bien dans la vidéo que la prise en main n’est pas parfaite. Mais son plus gros manque venait de son autonomie. En appel, il ne tenait qu’une heure montre en main. Un peu limite, même pour l’époque. Il était néanmoins révolutionnaire, c’était le premier appareil à allier les composants d’un PDA ( Assistant Numérique Personnel ) avec de l’innovation mobile. ‘ Le Simon a été le premier appareil qui a pris ces deux composants et à les mettre ensemble dans un seul paquet ‘, a déclaré Mme Connelly, d’IBM. Ce téléphone intelligent avait aussi la capacité de mettre des applications tierces, comme des games, des feuilles de calcul ou aussi de la cartographie. En cela, il était extrêmement le précurseur de l’iPhone. C’est ainsi qu’on peut dire que ce fut le premier smartphone, même si à l’époque ce mot n’existait pas encore.

La marque coréenne samsung confirme la production de son smartphone à écran pliable le 20 février lors de la conférence que tous les fans téléphonique épieront

À près de 7 jours de la production et c’est à valoir dès maintenant du Galaxy S10, la marque coréenne samsung laisse entendre que son smartphone pliable, le Galaxy F, sera dévoilé le même jour. C’est le 20 février que la marque coréenne samsung lèvera enfin le voile sur son smartphone haut de gamme, ou plutôt ses trois prochains téléphones mobiles, les la marque coréenne samsung Galaxy S10, S10 Plus et S10E. Néanmoins, il s’avère qu’il ne s’agisse pas des seuls téléphones mobiles dévoilés officiellement par le constructeur coréen. En effectivement, un teaser vidéo mis en ligne ce lundi sur YouTube invite à un « Unfold » des téléphones mobiles Galaxy. Ce terme anglais, que l’on pourrait transcrire par « dévoiler » dans les faits, peut aussi signaler « déplier ». De quoi laisser se mettre en tête que le smartphone pliable du constructeur sera aussi de la matière, même s’il ne s’agira à coup sûr pas de la pièce de résistance. D’ailleurs, dans la vidéo, il est possible de voir divers caractères de l’alphabet coréen se mouvoir de manière à prendre un aspect incurvé, à la manière d’un écran qui est replié sur lui-même. Ces caractères ne sont pas sans rappeler ceux affichés par la marque coréenne samsung le mois dernier sur l’importance de la Concorde, à Strasbourg. Depuis le début du mois de janvier, de nombreuses rumeurs paraissent indiquer que le Galaxy F de la marque coréenne samsung sera présenté officiellement, et pour la première fois sans housse, en même temps que les Galaxy S10, le 20 février. Rien n’indique cependant que l’appareil n’aura pas droit à son propre moment de grâce plus tard dans le semestre, ni même qu’il sera commercialisé dans la foulée de l’annonce. D’ici là, n’hésitez pas à consulter notre dossier complet sur le la marque coréenne samsung Galaxy F. Teasé pendant de longues années, le smartphone pliable de la marque coréenne samsung a enfin pointé le bout de son nez début novembre 2018. Depuis, les rumeurs et infos officielles continuent de pleuvoir : l’occasion de faire un point complet sur l’ensemble des composants identifiés et supposés du premier téléphone intelligent flexible du groupe sud-coréen. Le boss de la marque coréenne samsung Mobile, DJ Koh, s’est alors octroyé une sortie médiatique quelques jours plus tard : la firme produira un million de téléphones mobiles flexibles en guise d’objectifs initiaux. Le fait est que la course au téléphone intelligent pliable était bel et bien lancée, tous les principaux constructeurs, ou presque, étant positionnés sur le créneau. De son côté, la marque coréenne samsung pouvait alors démarrer à divulguer les premières caractéristiques de son produit, non sans assister aux premières vagues de rumeurs à son sujet. On fait le point.

IPhone : Apple annonce 3 nouveaux téléphones mobiles en 2019 dont un smartphone Apple pliable de qualité supérieure

d’après le site de smartphone pliable https://generation-pc-29.frApple a négocié pendant plusieurs mois avec l’administration française pour solder dix ans d’arriérés d’impôts. Ces discussions ont finalement abouti à un accord, moyennant le paiement de 500 centaines de milliers d’€ au fisc. Les négociations auraient commencé il y a plusieurs mois entre Apple et la Direction des vérifications nationales et internationales ( DVNI ) de Bercy. Et ne se seraient achevées qu’à la fin du mois de décembre. L’accord conclu entre le fisc français et la boite américaine prévoit un paiement record de 500 centaines de milliers d’€. Ce montant permet à la marque à la pomme de se mettre en règle avec l’administration et de solder ses arriérés d’impôts, correspondant à dix années d’activité sur le territoire. Bercy estimait notamment que les impôts jusqu’alors payés par Apple n’étaient pas à la hauteur des profits réalisés par la boite en France. Le groupe aurait en effectivement réalisé un ca de 47, 7 milliards d’€ en 2017 dans l’Hexagone. Cette annonce intervient dans un contexte où le gouvernement français souhaite taxer d’autant plus les grandes entreprises de la Tech, notamment les GAFA. La future taxe, qui pourrait être votée dans les prochaines semaines, pourrait rapporter à l’État. 500 centaines de milliers d’€. D’ailleurs, Apple n’est pas le premier géant à connaître un tel redressement fiscal. L’année dernière, c’est Amazon qui était passée à la caisse, en réglant à peu près 200 centaines de milliers d’€ au fisc, pour solder cinq ans d’arriérés d’impôts. Du côté d’Apple, on a confirmé l’accord trouvé avec l’administration française, sans en noter le montant. Les dirigeants du commanditaire se sont aussi déclarés « fiers de la contribution d’Apple à l’économie française ». Tout en mettant surtout en avant les « 240 000 emplois sur l’ensemble du territoire » soutenus par votre activité de l’entreprise. Si les ventes d’Apple lui permettent de remonter sur la seconde marche du podium, elles ne sont pas reluisantes pour autant. Avec 68, 4 centaines de milliers d’unités vendues au 4ème trimestre 2018, la marque accuse un recul de 11, 5 % par rapport à la même période en 2017. Huawei, pour sa part, enregistre une progression fantastique de 43, neuf % par rapport à la même période l’an dernier, mais n’a écoulé « que » 60, 5 centaines de milliers d’unités lors des derniers mois de 2018. Prenez note enfin que la tendance mode générale est à la baisse : IDC indique que les ventes de smartphone ont reculé de 4, neuf % par rapport à 2017. Les consommateurs tendent à conserver leurs outils plus longtemps ce qui, en soi, n’est avec certitude pas une mauvaise nouvelle.

Xiaomi s’exprime officiellement sur son smartphone pliable et ça promet d’être un vrai concentré de technologie

2019 s’annonce être une année de démonstration technique pour les constructeurs mobiles. Chez LG, un smartphone enroulable à l’image de son téléviseur de la gamme Signature pourrait bien naître au seconde semestre. Le constructeur asiatiques Vivo vient aussi de faire apparaitre la vérité sur l’Apex 2019, un smartphone assez unique en son type puisqu’il est dénué de caméra frontale, de livraison et de attaches physiques. Mais s’il y a un article qui risque de marquer cette saison 2019, c’est l’arrivée du smartphone pliable. Royole a déjà dévoilé un article qui n’a pas sérieusement convaincu, le Flexpai, à l’occasion du CES 2019 de Las Vegas et nous avons quelques stocks sur ce modèle. La marque coréenne samsung, quant à lui, se prépare aussi à officialiser son Galaxy F le 20 février, aux côtés du nouveau Galaxy S10. Mais il s’avère qu’un autre acteur du marché est aussi venu à développer un prototype de smartphone pliable : Xiaomi. Vers le début de l’année, le leaker Evan Blass a sur notre site internet une vidéo présentant un prototype de smartphone pliable. À ce moment-là, l’origine de la vidéo était encore inconnue et le leaker ne savait même pas de quel téléphone intelligent il s’agissait. Sans en être sûr, il avait en toute simplicité indiqué qu’il pourrait s’agir d’un produit de Xiaomi. Aujourd’hui, la news s’avère se confirmer et se doute qu’il s’agit bel et bien du prototype de smartphone pliable de la marque chinoise. C’est le président du groupe lui-même, Lin Bin, qui a dévoilé l’appareil dans une vidéo et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très intéressant. Le concept n’est pas le même que celui conçu par la marque coréenne samsung et Royole. Dans la vidéo, le numéro un de Xiaomi manipule et présente les diverses faces cachées du téléphone intelligent avec écran flexible déployé par son entreprise. Contrairement aux modèles dévoilés jusqu’ici, le smartphone pliable du géant asiatiques ne se brise pas au milieu. Le pliage se fait plutôt à la hauteur des côtés, gauche et droit, de manière qu’on obtienne trois parties au final. En effectivement, le terminal mis en scène dans la vidéo présente un mécanisme à double-pli. Quand il n’est pas replié, on a une tablette à orientation portrait. Une fois les deux côtés repliés, on obtient en revanche un smartphone aux bords arrondis et avec une dimension standard, permettant de le prendre avec une seule main. Vous l’aurez compris, le smartphone pliable de Xiaomi se brise vers l’extérieur, ce qui le différencie aussi du Galaxy F de la marque coréenne samsung. À noter que pour le moment, il n’est pas sûr si la firme chinoise souhaite mettre ce produit sur le marché ou non. La génération d’un tel smartphone demande des compétences et des moyens conséquents. On ne dit pas que Xiaomi ne dispose pas de tous les moyens nécessaires, mais cela reste un très beau concept. Sans quoi, le produit est encore en quête de nom pour l’instant. Lin Bin pourrait l’appeler Xiaomi Dual Flex ou MIX Flex. Affaire à suivre !

Que nous réservent les téléphones mobiles pliables lorsqu’ils seront lancés sur le marché en France en 2019

Pour le moment, cette technologie est encore jeune, certains problèmes peuvent apparaître notamment des problèmes logiciels. Android et ses applications ne sont pas extrêmement optimisées pour ce type de technologies. C’est pourquoi Google travaille beaucoup sur ces futurs téléphones mobiles pliables et a même fait une collaboration avec la marque coréenne samsung pour ses futurs téléphones mobiles pliables. En effectivement, lors de l’Android dev summit, Google a affirmé une correspondance native des écrans pliables dans Android. Windows lui, aura beaucoup moins de soucis à s’adapter aux écrans pliables puisqu’il est déjà adapté à pleins de types d’écrans. Des écrans flexibles par ci et par là, tous les ans, les téléphones mobiles pliables reviennent sur la toile et à chaque fois, c’est soit pour annoncer le retardement de la sortie d’un smartphone pliable, soit pour montrer un brevet déposé par une entreprise. De jour en jour, cette technologie nous s’avère de plus en plus lointaine et de plus en plus irréaliste. Pourtant, beaucoup d’écrans flexibles font leur show notamment aux conventions comme le CES. Les constructeurs nous mettent en vente déjà du rêve avant même la sortie des téléphones mobiles pliables. Mais… OÙ sont-ils ? Où en sommes-nous sur les téléphones mobiles pliables ? Royole Flexpai : Le seul smartphone pliable à être commercialisé sur le marché. NENFIN ! Même après plusieurs mois de commercialisation, c’est toujours le SEUL smartphone pliable à être prêt sur le marché. Le Royole Flexpai était même l’une des vedettes du CES 2019 ! A titre de piqûre de rappel, le Royole Flexpai a un écran OLED flexible de 7. 8«, un Qualcomm Snapdragon 855 et d’une batterie de 3970 mAh. Pour plus de références, nous avons déjà parlé du Royole Flexpai dans ce billet. Étant donné que c’est le premier à être sur le marché, il est bien évidemment rempli de défauts, mais c’est le produit qui a prouvé qu’il est envisageable de faire un smartphone pliable fonctionnel ! Premier smartphone pliable mondial par Royole sur fond sombre Samsung « Galaxy F » : Le plus attendu de tous. Cela fait dorénavant depuis presque 7 ans que la marque coréenne samsung a présenté sa solution d’écrans flexibles, mais le constructeur coréen n’a toujours pas sorti de téléphones mobiles pliables. Au fil des années, le constructeur repousse la sortie d’un tel smartphone. Cependant, sa sortie approche, de plus en plus de rumeurs apparaissent et certaines parlent d’une sortie « d’ici un à deux mois » avec les Galaxy S10. Le smartphone est déjà apparu très brièvement à la dernière la marque coréenne samsung Developer Conference, mais elle était sous une protection qui rendait le smartphone inconnue. Nous nous attendons à une grande batterie, un bon écran, la 5G… Mais surtout, un smartphone pliable complet, durable et grand public. Xiaomi « Mix Flex » ou « Mi Flex » : le futur Flagship killer ? En interne, Xiaomi développe aussi son smartphone pliable ! La marque a par ailleurs montré son prototype au grand public pour demander son nom s’il devait sortir un jour ! Au programme, un grand écran pliable en deux fois, MIUI… Et c’est tout. Peu de références sont disponibles sur ce smartphone. Il y a de grandes probabilités que ce dernier ait un écran OLED. Huawei : un smartphone pliable 5G en préparation ? Malgré les tensions commerciales que la boite rencontre, la firme continue toujours de progresser. En effectivement, peu avant le Nouvel An, le premier février 2019, Huawei a dévoilé sur Twitter un teaser pour le MWC 2019 ! Avec ce teaser, elle confirme non seulement sa présence, mais également ce qu’elle y prépare pour l’événement ! On y aperçoit un V avec des bords brillants accompagné d’une mention « Connecting to the future«. Tout laisserait se mettre en tête qu’un smartphone pliable avec une probable connectivité 5G est en préparation ! Sony, Apple, Microsoft, LG, tous les constructeurs s’y mettent à cette technologie et tous sont à la course contre la montre ! Même Intel préparerait un « appareil pliable » ! C’est en tous cas ce que les brevets laissés récemment laissent se mettre en tête. Il est envisageable que ce dernier tourne sous Windows contrairement aux autres ! Quel est la postérité de cette technologie ? Pour le moment, cette technologie est encore jeune, certains problèmes peuvent apparaître notamment des problèmes logiciels. Android et ses applications ne sont pas extrêmement optimisées pour ce type de technologies. C’est pourquoi Google travaille beaucoup sur ces futurs téléphones mobiles pliables et a même fait une collaboration avec la marque coréenne samsung pour ses futurs téléphones mobiles pliables. En effectivement, lors de l’Android dev summit, Google a affirmé une correspondance native des écrans pliables dans Android. Windows lui, aura beaucoup moins de soucis à s’adapter aux écrans pliables puisqu’il est déjà adapté à pleins de types d’écrans. Il est envisageable que les écrans pliables deviennent l’innovation pour les années à venir, mais peut-être pas sur le long terme. Même si le smartphone a encore de belles années devant lui, il arrive bientôt à sa fin de vie. Dans la postérité, nous pouvons espérer des outils tout-en-un, peut-être sans écran, sans port, sans attaches, sans batterie. Pour le moment, restons au sein de notre ère et soyons réalistes.